Qu'est ce que l'inconscient?

Qui n’a pas déjà entendu parler de l’inconscient, cette notion phare de la psychanalyse ?

 

Elle est devenue si célèbre (et ceci témoigne du retentissement incroyable qui fut celui de la psychanalyse) qu’elle est entrée dans le langage courant et que chacun pense avoir une petite idée à son sujet.

 

Savez-vous pourtant que l’inconscient n’existe pas ?

Pour Freud en effet, l’inconscient était avant tout une hypothèse pratique et en aucun cas une zone localisable avec précision dans le cerveau.

 

A ce propos, les psychanalystes diront qu’il n’y a pas “des preuves” de l’inconscient, mais que l’on peut par contre en faire « l’épreuve ». C’est-à-dire que l’inconscient va se manifester d’une façon indirecte mais indéniablement concrète (compulsion de répétition, rêves, lapsus, actes manqués...).

 

En somme, Freud en est venu a postuler l’existence d’un inconscient chez les individus après avoir remarqué que tout se passe “comme si ” nous avions une vie psychique cachée, inaccessible à l’investigation directe, et qui semble régir en souterrain notre destinée.

 

Notons toutefois que l’idée d’un inconscient existait déjà en germe chez de nombreux philosophes bien antérieurement à Freud.

 

L’originalité de Freud ne fut donc pas d’en inventer le concept mais de l’approcher d’une façon rationnelle et d’éclairer ses répercussions dans l’appareil psychique.

 

Il ne fut plus alors possible de l’assimiler à un simple “pas-conscient”. 

 

A partir de Freud, l’inconscient ne sera plus cette instance mystérieuse qui expliquait d’une façon obscure ou magique les comportements que nous ne pouvions autrement appréhendés.

 

La psychanalyse nous apprendra que l’inconscient a ses règles, sa logique, ses constances et qu’il est possible, avec une approche adaptée, de rendre compte de son fonctionnement et ainsi de parvenir à guérir de névroses (ou de « maladies de l’âme » comme disait Freud), qui auparavant étaient inaccessibles à tout traitement.

 

Ce qui est en somme l’objectif de la psychanalyse.