Qui était Lacan ?

 

Jacques Lacan est né en 1901 et mort en 1981 à Paris.

Il est l’un des psychanalystes le plus important après Freud.

 

Il fait des études de médecine et devient psychiatre en 1931.

A la différence de Freud qui se consacra principalement aux névroses, Lacan inaugura son travail clinique en s’intéressant à la psychose.

 

Il prôna un strict retour à Freud, et à des élèves lui posant un jour la question de savoir s’il était lacanien, il répondit avec un certain humour que si eux étaient peut-être lacaniens, lui était freudien.

 

Il se détacha toutefois du « physicalisme » de Freud (celui-ci était neurologue et chercha toute sa vie à donner un ancrage biologique à sa théorie) pour donner une orientation linguistique à la psychanalyse.

 

Il postula notamment que « l’inconscient est structuré comme un langage ».

Ce qui veut dire que le milieu humain n’est pas biologique mais linguistique :

Nous naissons dans un environnement baigné de langage et nous devons nous insérer dans un ordre qui nous préexiste.

Ainsi, ce ne sont pas des pulsions qui nous animent mais des « énoncés de langage » qui agissent sur nous comme des commandements.

 

Clinicien brillant et théoricien hors-pair, Lacan fut toutefois une personnalité contestée.

On lui reprocha notamment la façon dont il menait les cures en imposant parfois des séances très courtes et certaines de ses idées théoriques qui venaient heurter l’orthodoxie psychanalytique de l’époque.

Il fut ainsi exclu des instances internationales de la psychanalyse et il créa sa propre association en 1964, l’École freudienne de Paris.